Matin...

Aller en bas

Matin...

Message par MdeB le Mar 13 Mai - 6:04

... Le temps d’une lecture et la nuit a filé. Le jour sera gris, probablement froid. L’odeur du café me ramène aux vivants mais ma tête reste dans le livre posé. Déjà les bruits familiers me disent mon retard. De l’eau coule quelque part, une voix dans la rue partage à qui veut.
Une journée devant, une éternité, peut être la dernière... L’idée me fait sourire tant elle est inattendue et pourtant… qui sait ou ce jour mène.
...

MdeB
Admin

Messages : 80
Date d'inscription : 10/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://labouquine.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Azed le Mar 13 Mai - 6:59

Le soleil m’aura démenti.. il a pointé par instant son rayon. pinceau gommant la grisaille d’un automne qui traine le pas.. le temps résiste. Le froid s’est barricadé derrière la petite laine. L’éternité aura du mal à traverser.. se délecte des promesses du livre qui attend sur un coin d’oreiller.. qui sait où ces mots mènent..

Azed

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Patrice le Mar 13 Mai - 20:16

Fugue à deux voies... j'adore.
Patrice
Patrice

Messages : 118
Date d'inscription : 10/03/2014
Localisation : Chatenay-Malabry

Voir le profil de l'utilisateur http://www.malavieille.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par CyrilG le Mar 13 Mai - 22:32

sublime. émouvant. élégant. lumineux et grave
CyrilG
CyrilG

Messages : 89
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 48
Localisation : Souvent en moi-même

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Azed le Mer 14 Mai - 6:16

Hier n’est plus. Ses sensations sont restées accrochées à des mots. qui déjà s'habillent de celles de ce jour qui (re)commence. Qui a dit que le présent est le point de contact de la roue avec la route ?  Deux réunions encombrent l'horizon de cette journée tentant de cacher la forêt. Quelle forêt ? Il y aura du soleil, ils ont dit. mais rien promis.

Azed

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par MdeB le Ven 16 Mai - 5:23

J'ai le corps lourd et ma tête refuse le réveil. Quel jour sommes nous? Déjà! Le quotidien a avalé la semaine en détails inutiles, en gestes d'habitude et ces jours qui auraient pu être "Porteurs d'histoires" ont déjà filé.

MdeB
Admin

Messages : 80
Date d'inscription : 10/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://labouquine.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Azed le Ven 16 Mai - 8:39

Séminaire qui traine (on parle de classification et de métrique).. C'est très intéressant mais la wifi me donne l'occasion d'une évasion.. comme les ados qui envoient leurs textos par dessous leur pupitre, échappant à la vigilance du prof, j'ouvre mon portable.. MdB a donc le corps qui traine et la tête récalcitrante.. Courage MdB, le we est aux portes !! Puis je remets mon sérieux costume.. Promis, je ne le refais plus..

Azed

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Menuiziebihan le Lun 19 Mai - 15:36

Il est encore tôt, le soleil lèche de ces derniers rayons les briques fragiles de la muraille de Chine, la lune joue pour encore quelques instants les miroirs pour l’astre solaire, le ciel commence à blanchir, les hiboux et autres chats-huants se sont tus, les oiseaux commencent à jouer les commères, succession de trilles ou de roucoulements. Le sommeil joue les tristes sires, ne tenant qu’à moitié ses promesses il a décidé de fuir mon logis, ne voulant pas admettre sa défaite je reste dans mon lit, j’écoute les bruissements des premiers instants de la journée, la vie, nicher dans les arbres, saluent bruyamment le lever du soleil, je tire les rideaux et laisse entrer le jour naissant, le ciel est bleu nous sommes passés de l’aube à l’azur. La café attendra, ce n’est pas son heure, je saisis un livre, un roman léger, l’heure est encore brumeuse.
Menuiziebihan
Menuiziebihan

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://menuisierbihan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Azed le Mar 20 Mai - 7:06

quoi rajouter à tant de beauté(s).. celle du monde qui difficilement se donne et celle de ces mots qui l'emballent (nous emballent) et nous l'offrent.. nous le rendent accessible.. surtout ne rien rajouter.. ne rien écrire.. ou résister à la tentation de donner un dernier clic.. et c'est déjà trop tard..

Azed

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par CyrilG le Jeu 22 Mai - 17:05

Matin(s) bergamote

Il y à tant, dans nos existences, de soirées abusives et de labeurs qui s'étirent et radotent et de matinées industrieuses que nous en oublions de vivre à pleine bouche ces matins trop rares, ces réveils particuliers qui nous parfument le palais avec la pleine saveur de la vie.
Avant le réveil, pour mieux comprendre, remontons un peu le temps. Nous nous sommes couchés tard après un jour de travail et de contraintes, tant physiques que mentales. Les trente minutes ou quarante-cinq minutes de marche que vous vous êtes octroyées en rentrant du bureau ou de l'atelier ne vous ont pas- intimement- suffit. Nous sommes vendredi soir et le diner est un peu une formalité, cela s'étire et vous avez l'impression de devoir un compte rendu détaillé à l'autre qui partage votre vie, l'autre tout aussi chiffonné, rhumatisant, humide, tendu et gargouille que vous.
Après quelques verres et le repas conclu, repus vous vous êtes tourné vers le bambin ou pré ado, conçu par vous un jour d'illumination intérieure et conjointe. Satisfait et éreinté, vous avez compris que l'heure, même la suivante n'était pas propice à la gaudriole. Vous avez embrassé l'enfant et laissé votre compagne le comforter entre oreiller et couette et doudou ou série de vampires pour prépubertaires.
Vous , vous avez incrusté le canapé du salon ou la pauvre chambre d'amis muni de journaux et de romans à essayer, à mastiquer pour mâter votre boulimie de mots et de regards typographiques. Plein écran, cinémascope entre les lignes. Les faisceaux de la nuit. Vous avez noté, gribouillé vos idées à vous, vos ânonnements, en quête d'un tour de main, modeste artisan, vous remettez sans cesse le métier à l'ouvrage, solitaire. En vrac, de biais sur le lit sans fioritures.
Aussi le matin, le matin du samedi, vous vous réveillez dans d'autre draps sans conscience du réveil matin qui a sonné. Les volets ont été entrebâillés et les rideaux et les voilages vous laisse l'impression d'un clair matin de printemps. La lumière à travers les tissus trace au plafond des teintes mouvantes, de verre soufflé, de bonbon translucide serti de légères bulles, menthe glaciales, lingots durs de citron, caramel aérien. Cela en à même la saveur presque.
Vous vous rappelez qu'à la nuit intégrale, sans lumière, à taton, vous avez rejoint las et calmé, votre compagne dans le lit conjugal. Elle, une ondulation tiède, assoupie, qui vous a accepté.
Vous avez sombré dans le sommeil sans un mot, sans tergiverser, sans bavures. Impact au centre de la cible.
Là maintenant, vous êtes réveillé, alangui mais en forme. Accus rechargés. Votre compagne à vos côtés récupère son Prénom, Hélène, Armelle, Sandra, son âge et votre adresse, votre rue et votre ville sonnent à vos oreilles en sourdine comme une poésie, mieux une confidence sensuelle.
Et les caresses et l'étreinte viennent, telles le prolongement de vos mains.

Tout cela a une saveur d'agrume, vif, sucré et acide, du soleil, de la pulpe, du zeste et du zist presque amère, poivré, bonbon pimenté, tonique et profond, cela teinte, cela fond et cela croque. Doux et puissant. On s'en baffrerait, en cascade. Du bonbon à la bergamote On en offrirait en sachets de 500gr brillants et enrubannés en volutes et boucles. Le croquant du matin à la bergamote Le soleil à travers le bonbon. Et l'ombre et la mer si proche. L'agrume confit perlé de sueur, le sourire par dessus.
L’appétit, les mots et le tour de main vous reviennent pour une deuxième fois car même avec le jour la maison croit encore dormir. C'est un matin d'amour et non une nuit. C'est la journée qui commence.
Loin dans la maison une fillette a glissé sa couette et elle même dedans, devant un dessin animé. Vous écartez les bras, bras repliés sous la tête, tous deux. Vous êtes dans la chambre de votre maitresse, son goût, ses meubles, bibelots, ses gravures chinées, étoles, bijoux en grappe sur coffrets et table de nuit, ses sous-vêtements justes à la volée sur le dossier d'une chaise et au pied du lit sa lecture du soir, livre ouvert à la dernière page parcourue et là on reprend sa lecture. Lucille ou Bethsabée s'est levée du lit pour après une simple douche préparer le thé du petit déjeuner dans le service en porcelaine que nous avons choisi ensemble un jour de décembre, un autre samedi à Soho, Londres voilà quinze ans passés. Ce sera du thé noir à la feuille intacte, dense et profond et cela se marie bien avec un matin à la bergamote J'appelle de mes v?ux bien des matins comme celui-ci, riche et lucide et acidulé. La journée sera belle, cela m'a mis dans mes chaussures, en marche et je songe à la lumière rencontrée et aux livres achetés, choisis et savourés, vendus et prêtés, aux belles intelligences découvertes, aux mains saisies, à notre souffle, à nos muscles le long du fleuve sous les arbres, tout proches des beautés vertes et bleues de l'eau, la bergamote à la bouche, main dans la main. Bien d'autres matins bergamote en cadeau.


CyrilG
CyrilG

Messages : 89
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 48
Localisation : Souvent en moi-même

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Patrice le Jeu 22 Mai - 21:19

La nuit est tombée. Est-ce la bonne heure pour profiter du "matin"? La petite fugue à deux voies, ruisseau de montagne, a pris de l’ampleur, rivière puis fleuve généreux, elle nous emporte. Par moment on se fait saumon pour remonter vers la source et lorsqu'on parvient au M on se laisse de nouveau porter par le courant du A au Z admirant les berges boisées jusqu'à son embouchure aux effluves d'agrumes. Oui, c'est beau le matin dans la nuit...
Patrice
Patrice

Messages : 118
Date d'inscription : 10/03/2014
Localisation : Chatenay-Malabry

Voir le profil de l'utilisateur http://www.malavieille.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Menuiziebihan le Ven 23 Mai - 11:46

Mon cher Cyril je dis: vive les matins bergamote, ou citrons, ou agrumes divers, le doux bonbon que voilà si bien raconté.
Menuiziebihan
Menuiziebihan

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://menuisierbihan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par MdeB le Ven 23 Mai - 18:53

Je reste sans mots tant ceux de ces matins Bergamote me percutent. Quelle écriture, quelle force! Nous les avons partagés avec Patrice à l'heure du déjeuner, je les ai relus seule ce soir, et je confirme : j'adore! j'adore! surtout, continuez!!!

MdeB
Admin

Messages : 80
Date d'inscription : 10/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://labouquine.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par CyrilG le Ven 23 Mai - 23:07

merci martine et vous lire est une joie qui bat tambour.
CyrilG
CyrilG

Messages : 89
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 48
Localisation : Souvent en moi-même

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par CV le Sam 24 Mai - 18:40

Cyril, quelle puissante hypotypose ! Ce texte me rappelle bien des descriptions marquantes, vives, colorées, pénétrantes, un peu comme celle de la pension Vauquer.

Cette matinée, cette saveur d'agrume restent en bouche et la syntaxe est transgressive et heurtée comme un poème d'Apollinaire ; j'adhère !

 I love you 
CV
CV

Messages : 68
Date d'inscription : 14/03/2014
Localisation : Vertuville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par CyrilG le Sam 24 Mai - 21:19

c est quoi une hypotypose?
CyrilG
CyrilG

Messages : 89
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 48
Localisation : Souvent en moi-même

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par CV le Dim 25 Mai - 8:15

C'est une figure de style, en gros on parle d'hypotypose quand une description est vivante, quand elle rappelle au lecteur des émotions personnelles, qu'il revoit une scène de sa vie.

La définition de Fontanier (son dictionnaire des Figures de style de 1830 est génial et se lit comme un roman) :

L'hypotypose peint les choses d'une manière si vive et si énergique, qu'elle les met en quelque sorte sous les yeux et fait d'un récit ou d'une description une image, un tableau, une scène vivante.
CV
CV

Messages : 68
Date d'inscription : 14/03/2014
Localisation : Vertuville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par CyrilG le Dim 25 Mai - 9:04

merci coquin vertueux. et je retiens le dico fontanier.
CyrilG
CyrilG

Messages : 89
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 48
Localisation : Souvent en moi-même

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Azed le Dim 15 Juin - 9:05

Des lectures en retard.
Des jours passés sans avoir goûté à ton matin bergamote.
Très beau.
Merci Cyril.

Azed

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matin...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum